Urbanisation à Dinard, un équilibre entre création de logements et cadre de vie

L’urbanisme à Dinard, comme dans beaucoup de villes attractives, est un sujet clivant. La mairie doit adopter une stratégie qui concilie la construction de maisons neuves et d’appartements neufs à Dinard tout en maintenant le cadre de vie pour les résidants.

Le développement urbain à Dinard se heurte à des oppositions

À Dinard, le Schéma de cohérence territoriale (Scot) prévoit la construction d’environ cent logements chaque année jusqu’en 2030. Les habitants réagissent à ces programmes en créant des collectifs et des associations, notamment rue de la Saudrais ou à la Vicomté.

De même, lors du dernier conseil municipal du 8 novembre 2021, des concertations publiques sur les projets immobiliers d’envergure en cours ont été demandées par « Entre vert et mer » représentée par Francis Leroux, Éric Dyèvre et Martine Craveia-Schütz.

Environ 10 000 nouveaux résidents permanents s’installent chaque année en Ille-et-Vilaine et l’axe Rennes - Saint-Malo se distingue par le nombre important de permis de construire accordés. Dinard a pris part à cet essor démographique.

En matière d’urbanisme, même si la construction de nouveaux immeubles est un sujet clivant, le statu quo n’est pas possible. Le maire de Dinard rappelle que l’accès au logement social ou privé est le sujet sur lequel il est le plus souvent interpellé par la population.

De plus, le marché local est assez spécifique avec des logements qui ne sont pas toujours en adéquation avec la demande et un parc immobilier constitué pour moitié de résidences secondaire. À cela vient s’ajouter une flambée des prix qui éloigne du marché de nombreux acquéreurs.

L’enjeu est de pouvoir construire une centaine de logements par an en respectant les impératifs réglementaires du respect de l’environnement et de non-artificialisation des sols afin de préserver les ressources en eau et agricoles.

Le maire a rappelé que l’organisation de concertation publique quant aux programmes immobiliers n’était en rien obligatoire. Toutefois, ce type de réunion sera organisé quand les permis de projets de grande envergure comme ceux de la Vicomté seront accordés.

La révision du PLU a été votée en conseil municipal

La majorité municipale a lancé la révision du plan local d’urbanisme (PLU) afin d’éviter le développement anarchique de l’urbanisation. Cette révision doit permettre de supprimer les incohérences pour préserver certains quartiers tout en respectant les objectifs du Scot. Pour cela, il faut conserver certaines zones qui devront rester pavillonnaires et en définir d’autres qui puissent être densifiées.

La révision du PLU a été votée le 14 juin 2021 en conseil municipal. Un cabinet d’étude va être choisi puis la commission urbanisme travaillera sur la révision. Une communication régulière sera établie avec les Dinardais et une enquête publique permettra aux associations et aux particuliers de s’exprimer via un cahier situé à l’accueil de la mairie ou par mail.